Thrillers

Glacé – Bernard Minier

Résumé:

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.


Mon avis:

Bernard Minier est devenu, au même titre que Maxime Chattam, Frank Thilliez ou encore Karine Giebel, un auteur de thriller incontournable. Grande amatrice de ce genre, il fallait donc que je découvre l’univers de cet écrivain dont les livres sont conseillés à maintes reprises sur divers forums littéraires.

Glacé est le premier roman mettant en scène le Commandant Martin Servaz, qui deviendra un personnage récurrent dans les autres livres de l’auteur. Je me suis d’emblée attachée à ce flic toulousain, au caractère bien trempé, et pourtant incroyablement humain, à qui la vie n’a pas fait de cadeaux. Son enfance fut difficile, sa femme l’a quitté et sa fille avec qui il est pourtant en bon terme semble lui cacher des choses.

C’est à tout le moins une enquête atypique que se voit confier le Commandant Servaz. Depuis quand fait-on appel à tout un arsenal de policiers et de gendarmes pour élucider la mort d’un cheval ? Hélas, cette macabre découverte n’est qu’un prélude à l’horreur qui va secouer ce paisible hameau des Pyrénées et réveiller d’odieux secrets que certains ne souhaitent pas voir exposés au grand jour. Et si les réponses à toute cette affaire se trouvaient dans le centre psychiatrique fraichement ouvert et dont certains pensionnaires se trouvent être des psychopathes de la pire espèce ?

En tout cas, le ton est donné dès les premières pages. L’atmosphère est lourde et oppressante, tous les sens sont en alerte et l’on reste sur le qui-vive jusqu’à la dernière page. Les rebondissements sont également au rendez-vous et l’on doutera plus d’une fois de la culpabilité de tel ou tel personnage.

Cependant, malgré tous ces revirements de situation, j’ai parfois trouvé le temps long dans le froid de ces montagnes. A trop faire partir l’enquête dans tous les sens, je me suis demandé où l’auteur voulait en venir. Le livre se termine sur une fin ouverte et je regrette de ne pas en savoir plus sur ce qu’il est advenu de certains personnages. Est-ce voulu et reviendront-ils dans les prochains romans ? « Dicam in posterum » comme dirait le Commandant.

Glacé est, dans l’ensemble, un premier roman plutôt réussi que j’ai aimé pour ses personnages attachants et ambigus et l’atmosphère lourde et glaçante. Je suis très curieuse de découvrir les autres livres de l’auteur et serai ravie de retrouver le Commandant Servaz pour d’autres aventures, je l’espère, tout aussi captivantes.


Note: ★★★★☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s