Thrillers

Claustrations – Salvatore Minni

Résumé:

Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras…

Clara, que son amie Françoise recherche depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d’une cellule obscure et infestée d’insectes ; M. Concerto tente de découvrir les raisons qui l’ont conduit dans une chambre d’isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré.

Chacun d’entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu’ils croyaient…


Mon avis :

Je vous propose aujourd’hui mon avis sur « Claustrations », le premier roman de Salvatore Minni. C’est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux auteurs et cela l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’un compatriote.

Dans ce thriller pour le moins troublant, nous suivons l’histoire de trois personnes, qui se retrouve chacune confrontée à l’isolement.

Il y a Charles qui, de sa propre initiative, a pris la décision de vivre reclus dans sa cave pour échapper aux terribles conséquences d’une loi absurde votée par le gouvernement.

Vient ensuite Clara, qui se fait kidnapper et enfermer dans un endroit sordide et dans d’atroces conditions.

Et enfin, monsieur Concerto qui, à la demande de son épouse qui estime qu’il est devenu dangereux pour lui-même et son entourage, se retrouve enfermer dans une chambre capitonnée d’un hôpital psychiatrique.

Trois formes d’isolement différentes, mais tout aussi pénibles à vivre qu’elle soit volontaire ou pas. Au fur et à mesure des pages, on suit les effets que l’enfermement provoque sur ces personnages, mais également leur entourage.

Une ambiance pesante, les trois histoires qui s’alternent au gré de chapitres courts, Salvatore Minni a tout mis en œuvre pour que le lecteur soit emporté au cœur de cet étrange et oppressant roman.

Ce livre a frôlé le coup de cœur, mais malheureusement, la manière dont la fin est amenée m’a déçue. J’étais tellement absorbée par l’histoire, je m’attendais à ce qu’il y ait encore un chapitre, vu le nombre de page qu’il me restait encore à lire avant d’arriver à la fin du livre et puis en fait non, c’est fini. Par rapport aux trois histoires détaillées, j’ai trouvé la fin trop abrupte. J’insiste bien sur le fait que ce n’est pas le dénouement en lui-même, qui m’a déçu, mais bien la manière dont il a été abordé.

Mis à part ce bémol, « Claustrations » est un roman que je conseillerai volontiers et Salvatore Minni est assurément un auteur à suivre et très prometteur. Son second roman « Anamnèse » attend d’ailleurs bien sagement d’être ouvert sur l’une des rangées de ma bibliothèque.

« Ce roman a pour objectif de vous déstabiliser, de vois intriguer, de vous… enfermer » peut-on lire dans « l’avis au lecteur » rédigé par Salvatore Minni au début de ce livre.

En ce qui me concerne, l’objectif est atteint.


Note: ★★★★☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s